Actualités
lundi 24 juin 2019
Berthe Morisot exposée dans le temple de l’Impressionnisme
 
Actualités
lundi 24 juin 2019
Redécouvrir Van Gogh à l’Atelier des Lumières
 
Actualités
vendredi 21 juin 2019
Solidays complète la programmation de sa 21ème édition
 
Ariel Wizman
Biographie
Nationalité
Française
Date de Naissance
19 Mai 1962
Professions
Journaliste

Ariel Wizman est un journaliste, musicien, chroniqueur et animateur de radio et de télévision. Il est né le 19 mai 1962 à Casablanca.

Issu d’une famille juive marocaine, Ariel Wizman quitte le Maroc pour rejoindre l’Alsace avec ses parents lorsque la guerre des Six Jours éclate. Il intègre par la suite l'école normale israélite orientale où il est l’élève du philosophe Emmanuel Lévinas.

Il commence sa carrière de journaliste en 1985 en collaborant avec divers magazines, dont Vogue Homme, avant de faire la connaissance d’Édouard Baer lors d’une soirée. De cette rencontre naît une émission radiophonique, La Grosse Boule, qu’ils animent ensemble sur Radio Nova de 1992 à 1996. Le succès est immédiat et offre l’occasion aux deux compères d’adapter le programme à la télévision, d’abord sur Canal Jimmy, puis sur Canal +, tout en gardant ce sens de l’humour et de dérision provocatrice qui a fait leur réussite. Parallèlement, il devient rédacteur en chef du magazine > Interactif et offre sa voix dans le court-métrage Velvet 99 d’Agnès Deygas et Thierry Kuntzel.

Chroniqueur à Nulle Part Ailleurs sur Canal +, Ariel Wizman continue de faire de la radio avec Cocktail Time, écrit pour le Nouvel Économiste, Elle ou encore 20 Ans et signe quelques reportages et films documentaires, dont 52 Minutes de votre temps avec Sandra Kogut. En 2003, France 5 lui confie l’émission hebdomadaire Cine Bus, où il reçoit et interviewe dans un bus comédiens et cinéastes de divers horizons.

Passionné de musique, il crée le groupe de musique house Grand Popo Football Club avec Nicolas Errèra et enregistre en 2000 l’album Shampoo Victims. Même si l’opus n’est pas la révélation de l’année, Wizman arrive à s’imposer en tant que DJ dans les meilleures soirées branchées parisiennes. La même année, Ariel Wizman fait une apparition dans le film d’Édouard Baer, La Bostella où il incarne le rôle d’un rocker. De retour à Canal+, il coprésente avec Stéphane Bern, 20 h 10 pétantes puis Vendredi pétantes et Samedi pétantes.

Reporter de talent, il emmène d’abord ses téléspectateurs vers une série d’escapades dans des villes méditerranéennes, puis enquête sur les dessous des relations publiques, du patinage artistique, du hip-hop et des banlieues. Il revient en 2006 avec Éric Perruchon dans Lundi investigation pour révéler les origines d’un nouveau mouvement rap, le crunk.

Musicien, journaliste, animateur et comédien, Ariel Wizman est un véritable touche-à-tout, qui n’arrête pas de séduire par son physique aux allures de dandy, et sa perspicacité. Il rejoint, en 2007, Samuel Étienne et Anne-Élisabeth Lemoine dans L'Édition spéciale sur Canal + en y tenant une chronique intitulée Merci la France. Il continue l'aventure dans cette case quand l'émission devient La Nouvelle édition. Il se tourne paralèlement vers le théâtre, jouant sur les planches du Théâtre Comédia aux côtes de Christiana Reali et de Vincent Elbaz dans la pièce Good Canary, mise en scène par John Malkovitch.

Retrouvez Ariel Wizman dans