Actualités
vendredi 16 août 2019
Les brunchs au fil de l’eau de l’Été du Canal
 
Actualités
mercredi 14 août 2019
L’été s’installe au jardin du Musée du Quai Branly
 
Actualités
vendredi 09 août 2019
Les fantasmagories marionnettiques de Demian Majcen se glissent dans les salons du Musée Jean-Jacques Henner
 
Armando Llamas
Biographie
Nationalité
Espagnole

Armando Llamas est né à Santibanel del Bernesga, un petit village au nord de l’Espagne, en 1950. Auteur dramatique espagnol, Armando Llamas a occupé plusieurs fonctions dans le domaine du théâtre. Ce parfait bilingue, hispano-francophone, a aussi travaillé en tant que traducteur, adaptateur ou encore critique. Il est connu pour ses pièces Meurtres de la princesse juive et Images de Mussolini en hiver.

Petit, Armando Llamas n’aura pas le temps de s’imprégner de la culture de son pays natal. En effet, lorsqu’il a un an, ses parents émigrent en Argentine, dans l’espoir de trouver un gagne-pain. En 1964, Armando Llamas a quatorze ans quand il annonce son homosexualité à son père. La réaction hostile de ce dernier va beaucoup l’affecter. Par contre, le fait de vivre en Argentine va consolider son esprit artistique et revendicateur. À partir de 1965, le jeune espagnol cherche sa voie, à travers des disciplines variées comme le journalisme, la peinture et le théâtre. Armando Llamas assiste à l’émergence de la dictature militaire en même temps qu’il fait ses premières armes dans le milieu artistique. En 1970, il quitte l’Argentine et rentre en Espagne avec sa famille. Il est là aussi confronté à un régime autoritaire, celui du général dictateur Francisco Franco. Le jeune artiste décide alors de s’expatrier une seconde fois, cette fois-ci, en France. En 1973, Armando Llamas s’installe à Paris. Il reprend son activité de journaliste en faisant paraître des articles dans Le Monde, mais aussi dans Libération et Le Magazine Littéraire. En outre, il exerce à l’occasion la fonction de scénariste.

En 1979, il répond à l’appel du théâtre, et intègre l’administration du Théâtre de l’Athénée. Il y travaille deux années durant et fait la connaissance du metteur en scène français Claude Régy. L’auteur espagnol devient le dramaturge de ce dernier qui travaille aux Ateliers Contemporains. Micheline et Lucien Attoun découvrent sa plume en 1984, après qu’il a terminé la rédaction de son oeuvre Images de Mussolini en Hiver. Pour Armando Llamas, c’est une période intense d’activité artistique. La revue du Théâtre National de la Colline le choisit comme conseiller, puis en 1990, il devient conseiller artistique des Rencontres de Brou. C’est aussi cette année qu’il publie son œuvre Meurtre de la Princesse Juive aux éditions Broché. Ensuite, Armando Llamas participe à la rédaction de l’ouvrage Maison d’arrêt avec Edward Bond en 1993.

Plus tard, l’auteur espagnol apprend qu’il est atteint du VIH. C’est une découverte qui bouleversera son écriture. La première œuvre sur laquelle il se penche après cette douloureuse nouvelle est Trente et une pièces autobiographiques, parue en 2000 aux éditions Relié. Suivront les pièces Gustave n'est pas moderne et Lisbeth est complètement pétée. Armando Llamas succombe à sa maladie en 2003, à l’âge de cinquante-trois ans. Avant sa mort, l'auteur travaillait sur l’oeuvre intitulée L'Amour renaît des os brûlés des Sodomites qu'il n’a pas eu le temps de terminer.

Retrouvez Armando Llamas dans