Actualités
mardi 21 novembre 2017
Les Chiens de Navarre, toujours en forme et en verve !
 
Actualités
vendredi 17 novembre 2017
Le Chinois fait son bal afro-latino samedi soir
 
Actualités
jeudi 16 novembre 2017
Lo Spazio : Naissance d’une galerie dédiée à la photographie et plus encore
 
Arthur FREED
Biographie
Date de Naissance
9 Septembre 1894

Arthur Freed est né le 9 septembre 1894. Producteur de génie et parolier américain, Arthur Freed est une légende des comédies musicales hollywoodiennes du début des années 1900. Il est notamment connu pour être l’auteur de la célèbre chanson Singin’ in the rain, chef d’œuvre de la Metro Goldwyn Mayer (MGM) et pièce emblématique du patrimoine culturel des États Unis.

Il est aussi connu sous le nom d’Arthur Grossman. Il est le frère de Ralph Freed et Walter Freed, et il a une sœur du nom de Ruth Freed.

Il commence sa carrière professionnelle en 1929 en tant que parolier pour les tout premiers films musicaux de la Metro Goldwyn Mayer. C’est à cette époque qu’il écrit Singin’ in the rain, pour le film de Charles Reisner Hollywood Revue of 1929. Arthur Freed collabore à cette époque avec le compositeur Nacio Herb Brown. Ils coécrivent ensemble les chansons de ce film, mais aussi celles de Broadway Melody of 1936 de Roy Del Ruth, en 1935.

Arthur Freed mène une très belle carrière de parolier à la MGM. Il écrit les chansons des films Une Nuit à l’Opéra de Sam Wooden 1935, San Francisco de W.S. Van Dyke en 1936, mais aussi Mélodie de Broadway de Roy Del Ruth en 1937.

La touche Freed devient un atout majeur de la MGM. En 1939, il écrit les chansons du film du réalisateur Georges Cukor, **** The women. Puis il gravit un nouvel échelon en devenant producteur. À l’image de ses premières interventions en tant que parolier, sa première coproduction à la MGM est un chef d’œuvre. Il s’agit du Magicien d'Oz de Victor Flemming, avec la divine Judy Garland. Cependant, Arthur Freed ne sera pas crédité au générique du film.

La même année, il est le producteur d’un tout nouveau film à succès qui réunit les jeunes stars Judy Garland et Mickey Rooney. Le film sera nominé pour l’Oscar du Meilleur Acteur et celui de la Meilleure Musique.

En 1940, Arthur Freed écrit des chansons pour trois films. Il s’agit de Forty Little Mother de Busby Berkeley, André Hardy va dans le monde de Georges B. Seitz et En avant la musique dont il sera le producteur. Néanmoins, il ne sera une fois de plus pas crédité au générique de ces films. La même année, Arthur Freed produit et écrit les chansons du film Little Nellie Kelly de Norman Taurog.

C’est en 1943 qu’il travaille pour la première fois avec le virtuose Vincente Minnelli après l’avoir convaincu de rejoindre les rangs de la MGM. Arthur Freed produit le film que Minnelli coréalise avec Busby Berkeley. Le film s’intitule Un petit coin aux cieux. On y retrouve notamment Ethel Waters et Louis Armstrong. Mais c’est plus tard, en 1944, que l’union Freed/Minnelli commence à donner de beaux résultats. En effet, Arthur Freed produit cette année Le chant du Missouri, dans lequel Vincente Minnelli dirige d’une main de maître l’actrice chanteuse Judy Garland. Le film gagnera plus tard à l’ASCAP Award le prix Most Performed Feature Film Standards. En 1945, Freed produit deux films de ce réalisateur qui lui tient à cœur. Puis, en 1946, il travaille avec des réalisateurs comme George Sidney, Lemuel Avers, Robert Lewis ou encore Richard Whorf.

Arthur Freed devient l’un des trois producteurs majeurs de la Metro Goldwyn Mayer. Il doit ses gros succès et ses plus grandes récompenses aux œuvres de Minnelli qu’il a produites. En 1951, le film Un américain à Paris de ce dernier produit par Arthur Freed, gagne l’Oscar Best Picture et le prix Best Motion Picture Comedy au Golden Globe Award. Arthur Freed remporte par la même occasion l’Irving G. Thalberg Memorial Award. Sept ans plus tard, le film Gigi de Minnelli remporte à son tour l’Oscar Best Picture et le prix Best Motion Picture Musical au Golden Globe Award.

Sa dernière collaboration avec Vincente Minnelli date de 1960. Il produit le film de ce dernier intitulé Un numéro du tonnerre. La même année, il produit Les Rats de Cave de Ranald MacDougall. Puis, en 1962, Arthur Freed produit son tout dernier film qui vient conclure une filmographie de près de cinquante-cinq films. Il s’intitule Lumière sur la piazza et est réalisé par Guy Green. En 1967, Arthur Freed est récompensé de l’Oscar d’Honneur à l’âge de soixante-treize ans. Il décède six ans plus tard, le 12 avril 1973.

Retrouvez Arthur FREED dans