Actualités
lundi 20 mai 2019
Embarquez pour des croisières musicales sur la Seine avec le Safari Boat
 
Actualités
lundi 20 mai 2019
La BnF donne la parole aux livres
 
Actualités
lundi 20 mai 2019
Musique et partage au cœur de La Voix est libre
 
Aurélien Recoing
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
5 Mai 1958

Il voulait devenir marionnettiste...mais sur les judicieux conseils de son père, Aurélien Recoing s'inscrit au cours Florent en 1974.

Décidé à intégrer le Conservatoire national supérieur d'art dramatique, le jeune comédien tente sa chance trois fois avant d'atteindre enfin son objectif l'année de ses 19 ans.

Sa formation terminée, il collabore avec Antoine Vitez et travaille sur les oeuvres les plus monumentales de la littérature classique au théâtre national de Chaillot : Britannicus, Faust, Hernani, Le Soulier de satin, Hamlet... Fort de cette expérience Aurélien Recoing s'essaye à la mise en scène pour de nombreux spectacles, comme Tête d'Or de Claudel ou Les Femmes de Troie d'après Euripide et Sénèque.

Il travaille également avec Bernard Sobel, Roger Planchonou Jean-Pierre Vincent, obtient la reconnaissance de son travail en 1989 avec le prix Gérard Philipe.

1980 est l'année qui marque ses débuts d'acteur au cinéma dans le film Les Exploits d'un jeune Don Juan. Son penchant naturel pour le cinéma d'auteur l'amène à tourner dans Les Baisers de secours de Philippe Garrel, La vie moderne de Laurence Ferreira Barbosa ou encore La Fidélité d'Andrzej Zulawski. Mais c'est en 2001 qu'il explose grâce au rôle de Vincent, ce chômeur qui fit croire durant des années qu'il était chercheur au CNRS (le film est inspiré de l'affaire Romand), dans L'Emploi du temps de Laurent Cantet.

Sollicité de toutes parts,Aurélien Recoing multiplie les petits rôles dans des films populaires comme Tais-toi !! ou Cette femme-là, mais préfère endosser les costumes de personnages forts et complexes dans des films d'auteur undergrounds comme L' Ennemi naturel d'Orlando Vargas. Il collabore à de nombreux long-métrages jugés atypiques, comme le thriller 13 tzameti, de Gela Babluani ou Pardonnez-moi, la tragédie familiale trash de Maïwenn le Besco. En moins d'un an on retrouve sa gueule de baroudeur dans deux films de guerre, Les Fragments d'Antonin de Gabriel Le Bomin (France de la première guerre mondiale), et L'Ennemi intime de Florent Emilio Siri (Algérie du début des années 60).

Retrouvez Aurélien Recoing dans