Actualités
jeudi 27 juin 2019
Le Cercle des Illusionnistes passe l’été au Théâtre de la Renaissance
 
Diaporama
mercredi 26 juin 2019
Le Relais, la bonne et vertueuse cantine du 11ème
 
Actualités
mercredi 26 juin 2019
L’Orchestre de chambre de Paris investit deux lieux historiques parisiens
 
Clotilde Courau
Biographie
Nationalité
Française
Date de Naissance
3 Avril 1969

Fille d'une noble devenue institutrice, la petite Clotilde ne fait pas long feu à Levallois-Perret et suit sa famille dans les terres africaines du Bénin et de l'Egypte. Les Courau reviennent en France quelques années plus tard, à Aubervilliers plus exactement, d'où la réputation de petit titi de banlieue. Ce petit titi fait tout de même ses études à Neuilly mais la vie qu'elle mène l'ennuie, Clotilde a un autre désir : Jouer. Elle abandonne le lycée à seize ans et s'inscrit dans plusieurs cours de comédie. Elle obtiendra le diplôme de celui du cours Florent après avoir cumulé la scène et les petits boulots. Shampooineuse, femme de ménage...Clotilde Courau n'a pas cessé d'endosser différents rôles pour gagner celui de ses rêves, comédienne.

En 1989, elle se fait remarquer. Tout d'abord au théâtre avec Lorenzaccio sous la direction de Francis Huster. L'année suivante, Jacques Doillon, révélateur de jeunes actrices, la dirige dans le long métrage Le petit criminel. Son interprétation de la soeur d'un voyou convainc le jury du Festival de Berlin et lui décerne un prix et l'académie des César la nomine dans la catégorie meilleur espoir féminin. Cependant, Clotilde Courau ne souhaite pas une carrière franco-française. Sa consécration dépasse les frontières européennes et elle part huit mois en tournée théâtrale pour The Slip of the Tongue, avec John Malkovich, à Chicago et à Londres.

La jeune femme ne boude pas son pays pour autant et à son retour, elle enchaîne Coeur de Métisse, une coproduction internationale, L'Appât de Bertrand Tavernier,Tom est tout seul où elle donne la réplique au chanteur-acteur Florent Pagny. Mais le coup d'éclat a lieu en 1995 face à une chanteuse-actrice, Vanessa Paradis dans Elisa de Jean Becker. Sa carrière américaine aura moins de succès puisque ses films n'arrivent pas à traverser l'Atlantique. Heureusement, en France on la retrouve dans de nombreux films notamment la comédie sociale, Fred, de Pierre Jolivet et le polar Le Poulpe où elle donne la réplique à Jean-Pierre Darroussin. Dans ses deux films, elle incarne des femmes déterminées et amoureuses. On la voit aussi en 2000 dans La parenthèse enchantée avec les stars montantes du cinéma français, Vincent Elbaz et Roschdy Zem. Elle s'essaie également aux films de genres En Face, Exit et Promenons-nous dans les bois. Malheureusement, l'accueil est très mitigé, on connaît les difficultés de la production française à réussir de vrais bons thrillers... Cela n'empêche pas l'actrice de recevoir le Prix Romy Schneider en 2000 pour ce dernier film. Boulimique du travail, elle joue dans de nombreux films en 2002 dont Embrassez qui vous voudrez, La Mentale et Mon Idole.

Si Clotilde Courau a prouvé ses talents de comédienne dans des rôles souvent forts et émouvants, elle est aussi connue pour avoir épousé un prince, un vrai. En 2003 elle se marie avec le Prince Emmanuel-Philibert de Savoie et lui donnera une fille, Vittoria. Cette union lui apporte le titre d'Altesse royale, princesse de Savoie, de Venise et de Piémont. Un véritable rôle de cinéma ! A partir de ce moment, la comédienne se concentre sur des productions télévisées françaises et italiennes. Elle revient au cinéma en 2007 avec La Môme d'Olivier Dahan dans lequel elle incarne la mère d'Edith Piaf, puis l'année suivante, elle est une épouse en manque d'enfant dans la comédie romantique Modern Love.

Retrouvez Clotilde Courau dans