Actualités
mardi 23 juillet 2019
Rock en Seine, point complet sur la programmation de la 17ème édition
 
Actualités
mardi 23 juillet 2019
Le Cinéma en plein air de la Villette revient pour explorer le “Demain”
 
Actualités
vendredi 19 juillet 2019
Berthe Morisot exposée dans le temple de l’Impressionnisme
 
Fabrice Melquiot
Biographie
Nationalité
Français

Fabrice Melquiot est un auteur dramatique français. Il est né en avril 1973 à Modane, dans le département de la Savoie.

Après un baccalauréat audiovisuel, il entame des études d’art dramatique ; il se forme en parallèle au métier d’acteur sous la houlette de Julie Vilmont.

À la fin de sa formation, Fabrice Melquiot intègre la Compagnie des Millefontaines avec Emmanuel Demarcy-Mota. Dès 1998, tout en continuant dans le théâtre, il commence à réaliser des ouvrages pour enfants, dont Les Petits Mélancoliques et Le Jardin de Beamon, publiés chez l’École des loisirs et diffusés sur France Culture. Ces œuvres lui valent le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française, ainsi que le Prix Européen de la Meilleure Œuvre radiophonique pour adolescents à Bratislava.

Dès lors, Fabrice Melquiot se consacre essentiellement à l’écriture, et ses créations sont exclusivement publiées chez L’Arche Éditeur : L’Inattendu, Percolateur Blues et La Semeuse en 2001, Le Diable en partage et Kids en 2002, Autour de ma pierre il ne fera pas nuit et La Dernière Balade de Lucy Jordan en 2003.

En 2001, Fabrice Melquiot écrit la pièce de théâtre Perlino Comment, la première de la collection Théâtre Jeunesse (L’Arche Éditeur), qui voit le jour grâce à ses œuvres. En 2003, Bouli Miro, mise en scène par Patrice Douchet, est présentée au Théâtre des Jeunes Années à Lyon, puis au Studio-Théâtre de la Comédie-Française sous la direction de Christian Gonon.

Ses pièces sont alors jouées dans les théâtres les plus célèbres (la Comédie de Reims, le Théâtre de la Bastille ou le Théâtre de la Ville), et sont traduites en plusieurs langues : en allemand, anglais et espagnol.

La même année, Fabrice Melquiot intègre la Comédie de Reims, en tant qu’auteur associé auprès d’Emmanuel Demarcy-Mota. Il monte alors L’Inattendu et Le Diable en partage.

Il se voit décerner plusieurs prix prestigieux : le prix SACD de la Meilleure pièce radiophonique, le prix Jean-Jacques Gauthier du Figaro, le prix de la Création de la Meilleure pièce en langue française du Syndicat national de la critique pour Le Diable en partage, et le prix de la Révélation théâtrale de l’Année du Syndicat national de la critique.

En 2004, Fabrice Melquiot poursuit sa collaboration avec Emmanuel Demarcy-Mota et crée Ma viede chandelle, présentée à la Comédie de Reims et au Théâtre de la Ville à Paris. Demarcy-Mota présente plusieurs autres œuvres de Fabrice Melquiot, à l’image d’Exeat en 2005 et de Marcia Hesse au Théâtre des Abbesses en 2006. Ayant remporté un vif succès, celle-ci est reprise durant la saison 2006-2007 au Théâtre des Abbesses, fait l’objet d’une tournée et reçoit deux nominations aux Molières.

Apprécié en France, le travail de Fabrice Melquiot interpelle également hors des frontières de l’Hexagone. Dominique Catton et Christiane Sutter présentent Alice et autres merveilles au Théâtre Am Stram Gram de Genève. Au Mexique, Manuel Ulloa et Guy Delamotte dirigent Ma vie de chandelle et La dernière balade de Lucy Jordan en 2008. Tasmanie est jouée en Allemagne dans une nouvelle mise en scène en 2009. A Bruxelles, ce sont Marcia Hesse et Albatros qui sont montées, alors qu’à Montréal et à Chicago, Autour de ma pierre, il ne fera pas nuit est reprise.

Par ailleurs, Fabrice Melquiot nourrit une autre passion : la poésie. Il publie ainsi deux recueils, Veux-tu et Graceful, également traduits en plusieurs langues.

En 2008, l’Académie Française lui décerne le Prix du Jeune Théâtre Béatrix Dussane-André Roussin pour l’ensemble de son œuvre.