Actualités
vendredi 22 juin 2018
Le Quai Branly, musée hanté et ouvert non-stop pour son week-end d’Enfers
 
Actualités
vendredi 22 juin 2018
La folie du jeu s’empare de la capitale avec Paris est ludique
 
Actualités
jeudi 21 juin 2018
Radio Live revient, à la Maison des Métallos, son QG scénique parisien
 
Jean-Luc Lagarce
Biographie
Nationalité
Française
Date de Naissance
14 Février 1957

Jean-Luc Lagarce est à la fois un écrivain dramatique et un metteur en scène. Né le 14 février 1957 à Héricourt, Jean-Luc Lagarce grandit à Valentigney. À l’âge de treize ans, il écrit déjà sa première pièce de théâtre pour sa classe. Après avoir décroché son baccalauréat, Jean-Luc Lagarce part pour Besançon étudier la philosophie en faculté et l’art dramatique au conservatoire. En 1978, avec un groupe de condisciples, il met sur pied une petite troupe du nom de La Roulotte. C’est avec cette petite structure qu’il débute réellement en tant que metteur en scène et auteur. Cette troupe prend d’ailleurs une allure plus professionnelle lorsque Lagarce laisse tomber ses études pour se focaliser sur le théâtre. Malgré un manque de moyens, la troupe arrive à répéter et à se produire en recevant plusieurs subventions, notamment celles du Ministère de la Culture.

Au sein de La Roulotte, plusieurs classiques du théâtre sont revisités, d’auteurs allant de Labiche à Ionesco en passant par Marivaux. Jean-Luc Lagarce en profite pour mettre en scène ses propres créations, parmi lesquelles on peut citer des pièces comme Carthage encore ou La Place de l’autre.

Avec des pièces dont les dialogues sont d’une éloquence à la fois profonde et simple de par le lexique utilisé, l’auteur se démarque de ses contemporains. Lagarce était connu pour son hyperactivité et son incroyable productivité, il avait toujours une œuvre en cours. Cette insatiable envie d’écrire a par conséquent donné naissance à plus de vingt-cinq pièces de théâtre, trois récits et un livret d’opéra. Il signe Voyage de Madame Knipper vers la Prusse orientale en 1981, qui est la première de ses pièces à être montée à Paris. Suivront d’autres pièces comme la célèbre Vague souvenir de l’année de la peste en 1982 ou Les Orphelins en 1984.

Quelques années après il apprend qu’il est atteint du virus du Sida. sa thérapie va être l’écriture. De cette période il nous lègue Les derniers remords avant l’oubli, Les prétendants et Music-hall en 1989. Suivent Juste la fin du monde en 1990 et Nous, les Héros en 1994. On peut aussi citer Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne, J’étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne ou encore Le Pays lointain.

Entre temps, en 1992, il crée avec François Berreur la maison d’édition Les Solitaires intempestifs, qui éditera la totalité de son œuvre. Ainsi, jusqu’à ce qu’il s’éteigne à l’âge de trente-huit ans le 30 septembre 1995, des suites de sa maladie, Jean-Luc Lagarce continue à poursuivre son œuvre. De nos jours, Jean-Luc Lagarce demeure l’un des auteurs dramatiques les plus joués. Son œuvre générale a été traduite dans plus d’une vingtaine de langues et est au programme de plusieurs cours d’art dramatique.