Actualités
lundi 20 mai 2019
Embarquez pour des croisières musicales sur la Seine avec le Safari Boat
 
Actualités
lundi 20 mai 2019
La BnF donne la parole aux livres
 
Actualités
lundi 20 mai 2019
Musique et partage au cœur de La Voix est libre
 
Leslie Kaplan
Biographie
Nationalité
Française

Issue d’une famille d’origine juive, Leslie Kaplan est née à New York en 1943 et a grandi à Paris. A la fin de son cursus universitaire où elle cumule l’étude de la philosophie, de l’histoire et de la psychologie, elle travaille pendant trois ans, dans ce qui sera le thème de son premier roman, ** une usine.

Dans son livre L'Excès - l'usine, publié en 1982, elle s’attache à décrire l’éreintant travail à la chaîne, au même titre que le fait Chaplin dans le célèbre film Les Temps Modernes, avec un incroyable sens de la réalité.

C’est précisément l’excès, peut être même l’extrême, qui intéresse l’auteur. Ne dit-elle pas dans un entretien avec Marguerite Duras, « On ne dit jamais combien l'usine est vraiment extrême … Quand j'ai pensé à vraiment écrire l'excès-l'usine, il était évident pour moi que tout discours pervertirait complètement la chose ».

Près de vingt ans plus tard, Marcial Di Fonzo Bo en fera une adaptation théâtrale.

Après un second ouvrage intitulé Le Livre des ciels (1983), elle publie Le Pont de Brooklyn quatre ans plus tard, où elle évoque sa ville natale mêlant remarquablement bien la réalité à la fiction.

En 1996, elle écrit Depuis maintenant, Miss Nobody Knows, le premier des cinq volets d'une série romanesque. Dans ce livre, elle évoque la grève générale de mai 68, le cadre idéal pour ce « quelque chose qui se passe » et où les protagonistes sont confrontés à toutes sortes d’émotions passant alternativement de la peur à l’espoir.

Leslie Kaplan enchaîne ensuite avec Les Prostituées philosophes (1997) dont le titre annonce déjà le sujet. Plusieurs questions sont alors posées concernant l’héritage, l’identité ou les limites. Mais la grande question tourne autour des valeurs et des mœurs.

Le troisième volet de la série, intitulé Le Psychanalyste (1999), **** évoque, avec un certain humour qui pourrait la rapprocher de la comédie dramatique, la pensée, la quête du sens, l’esthétique, mais également le désir.

Trois ans plus tard, elle publie Les amants de Marie, où « le désir peut être tellement joyeux », comme le dit Marie, le personnage principal.

En 2003, elle écrit Les outils, où elle nous révèle son univers littéraire avec principalement Blanchot, Duras, Antelme, Kafka, Faulkner, Dostoïevski, ou encore Cassavetes, Rivette, Buñuel et Godard qu’elle cite souvent dans ses livres. Leslie Kaplan nous invite à penser toujours « avec », des livres, des films, des tableaux ou de la musique. C’est dans cet « avec » que réside l’intérêt de tout le livre et qui désigne la rencontre.

Deux ans plus tard, Leslie Kaplan signe le cinquième volet de la série Et maintenant, intitulé Fever, dans lequel elle tente de nous expliquer la folie meurtrière. Avec Leslie, le crime devient tout simplement le fruit du hasard. Kaplan met en avant la pensée philosophique d'Hannah Arendt**, la conclusion étant que le crime n’a pas forcément besoin de motivation pour être commis.

En 2008, elle publie son livre, Toute ma vie j’ai été une femme, où elle dénonce « la société du bonheur où on est malheureux », comme le dit si bien l’auteur.

Retrouvez Leslie Kaplan dans