Actualités
mardi 11 décembre 2018
Noël à la moulinette du Collectif du Grand Cerf Bleu
 
Diaporama
mardi 11 décembre 2018
Voyage dans l’Île-de-France des friches avec une exposition gratuite
 
Actualités
lundi 10 décembre 2018
Transe amoureuse sous la plume de Faulkner
 
Thomas Ostermeier
Biographie
Nationalité
Allemand
Date de Naissance
3 Septembre 1968

Fils d’un père militaire et d’une mère vendeuse, Thomas Ostermeier voit le jour le 3 septembre 1968 à Soltau en Allemagne.

Il grandit dans la région de Landshut et se dirige naturellement et instinctivement, dès sa jeunesse, vers une vocation artistique et théâtrale. C’est, en effet, à l’âge de 22 ans (en 1990) qu’il fait ses premiers pas dans cet univers en intégrant, en tant que comédien, un atelier sur Faust d’Einar Schleef à l'école supérieure des Beaux-Arts de Berlin.

Entre 1992 et 1996, il poursuit des études de mise en scène à l’école supérieure d’Art dramatique Ernst Busch de Berlin.

Parallèlement, il travaille, de 1993 à 1994, comme assistant à la mise en scène et comédien sous la houlette de Manfred Karge à Weimar et au Berliner Ensemble.

Sa première mise en scène, la pièce L’Inconnue d’Alexander Block d’après la biomécanique de Meyerhold, a lieu en 1995. Un an plus tard, il monte, pour les besoins de son projet de diplôme de fin d’études, Recherche Faust/Artaud au Théâtre Bat. Ce travail est, d’ores et déjà, très applaudi par les professionnels du milieu théâtral allemand.

Cette même année (1996), il est nommé metteur en scène et directeur artistique de la Baracke au Deutsches Theater de Berlin, fonctions qu’il assumera jusqu’en 1999. C’est au sein de ce théâtre qu’il s’activera à monter des textes d'auteurs contemporains tels que Nicky Silver, David Harrower, Alexeï Chipenko ou encore Enda Walsh. Sous sa houlette, la Baracke est sacrée, en 1998, «Théâtre de l’année ».

En septembre 1999, il devient codirecteur artistique (aux côtés de la chorégraphe Sasha Waltz) et metteur en scène à la Berliner Schaubühne am Lehniner Platz. Avec une réputation qui n’est désormais plus à faire et un talent reconnu par le milieu théâtral allemand et européen, le jeune metteur en scène de 31 ans parcourt l’Europe (Berlin, Vienne, Munich, Édimbourg…) avec des adaptations d’auteurs tels que Jon Fosse, Georg Büchner, Luis Bunuel, Bertolt Brecht ou Henrik Ibsen dans des mises en scène très acclamées comme, notamment, Catégorie 3.1, Le Nom, La Mort de Danton, Nora (Maison de poupée)

En 2000, l’artiste est lauréat du Prix des Nouvelles réalités théâtrales par le jury européen du théâtre à Taormina.

C’est avec une pièce montée d’après l’œuvre Woyzeck de Georg Büchner qu’Ostermeier se fait connaître et apprécier par le public français à l’occasion du Festival d'Avignon en 2004. Cette même année, il est nommé artiste associé au Festival et peut, dès lors, présenter ses mises en scène à un public français conquis par son talent au sein, entre autres, de la scène nationale Les Gémeaux à Sceaux.

Après des œuvres aussi applaudies qu’Anéantis de Sarah Kane (en 2005), Hedda Gabler d'Henrik**Ibsen(la même année) ou encore Tennessee Williams (en 2007), Thomas Ostermeier revient, en 2008, avec une impressionnante adaptation d’Hamlet d’après William Shakespeare. La pièce est créée pour le festival d'Avignon puis reprise à la Schaubühne.