Actualités
vendredi 22 septembre 2017
Ecouter Ovide en famille dans la cale d'une péniche
 
Actualités
jeudi 21 septembre 2017
Trois jours de fête gastronomique au Food Temple
 
Actualités
jeudi 21 septembre 2017
Migration et hospitalité à l’honneur du festival Welcome ! au Musée de l’immigration
 
Victor Hugo
Biographie
Nationalité
Français
Date de Naissance
26 Février 1802

Artiste inclassable à l'œuvre polymorphe, VictorHugo fut aussi bien un écrivain, un dramaturge, un poète, un homme politique, un dessinateur, un académicien, qu'un intellectuel engagé. Figure de proue du Romantisme et considéré comme l'un des plus importants écrivains français, il contribua au renouvellement de la poésie et de la littérature.

Fils d'un général de Napoléon ( Joseph Léopold Sigisbert Hugo ) Victor Hugo est le benjamin d'une fratrie de trois garçons ( Abel Joseph l'aîné et Eugène le cadet), ballottés en Europe au gré des affectations militaires du père et des désaccords entre leurs parents.

Précoce, brillant et ambitieux, Hugo est remarqué dès ses quinze ans par l'Académie des jeux floraux de Toulouse pour son poème Trois lustres à peines. Frileuse et effrayée par le jeune âge du poète, l'académie ne le récompense pas mais se rattrapera par la suite en le primant deux années de suite.

Lauréat de plusieurs autres prix, il délaisse les mathématiques – il s'est destiné un temps à l'École Polytechnique - pour suivre définitivement sa vocation littéraire et fonde en 1819, avec ses frères, une revue, Le conservateur littéraire.

À dix-neuf ans, il publie son premier recueil de poèmes Odes qui se fait rapidement connaître. Hugo est déjà un écrivain polygraphe. Tout à la fois, poète, romancier, dramaturge et même journaliste, c'est un génial touche-à-tout .

En 1822, il épouse une amie d'enfance, Adèle Foucher, avec laquelle il aura cinq enfants ( Léopold, Léopoldine, Charles, François-Victor et Adèle). Marqués par des destinées funestes, des cinq enfants seule Adèle survivra à son père.

Cromwell (1827) scellera son entrée dans la cour des grands et dans l'âge d'homme. Ce drame en vers démesuré (6000 vers), à la fois fresque historique et portrait du Lord anglais éponyme, tourne autour de questions de pouvoir et de folie. Sa préface est un manifeste exposant la nécessité et la pertinence du drame comme genre de la modernité et s'oppose aux conventions dramaturgiques classiques. Il mettra plus encore en pratique ses théories dans la pièce Hernani (1830), drame romantique qui sera à l'origine de la fameuse bataille d'Hernani, affrontement littéraire entre anciens et modernes. En 1828, Marion de Lorme , un drame en vers,**avait déjà été censuré. La Révolution de 1830 libèrera cette œuvre qui sera finalement jouée avec succès.

Dès lors, la production littéraire monumentale d'Hugo est en marche et donnera naissance à une multitude de créations poétiques, dramaturgiques et romanesques.

Ses œuvres romanesques de cette époque incluent : Le dernier jour d'un condamné (1829) Notre-Dame de Paris****(1831), Claude Gueux (1834). Il publie également de nombreux recueil de poésie, Feuilles d'automne (1831), Chants du crépuscule (1835), Voix intérieures (1837), Rayons et Ombres (1840), Le Rhin, impressions de voyage (1842).

Au théâtre, il alterne triomphes et échecs. Lucrèce Borgia, en prose (1833) est un succès. Suivent Marie Tudor, en prose (1833), Angelo, en prose (1835), Ruy Blas, en vers (1838), Le Roi s'amuse (1839) - représenté une fois, puis interdit sous prétexte d'allusion politique – et Les Burgraves, en vers (1843). L'échec de cette dernière œuvre combiné au décès de sa fille aînée Léopoldine l'affligent terriblement et lui font abandonner la scène.

En 1841, il est élu à l'Académie française après deux échecs. Bien que né royaliste, Hugo devient un fervent défenseur de la démocratie et se passionne pour la politique. En 1845, il est nommé pair de France. En 1848, il est élu député de Paris à l'Assemblée Constituante et**fonde le journal l'Évènement pour préparer sa candidature à la Présidence de la République. Il devint alors un véritable personnage politique. Il est peu soutenu dans sa candidature à la Présidence mais est réélu député de Paris. Il siège à gauche à l'Assemblée législative, se marque énergiquement comme anticlérical (Loi sur l'enseignement) et incline peu à peu vers le groupe socialiste.

Suite au coup d'état du 2 décembre 1851 qu'il condamne vigoureusement, il doit s'exiler à Bruxelles, Jersey puis Guernesey. Ces années difficiles verront la publication de plusieurs œuvres littéraires qui se caractérisent par leur richesse, leur originalité et leur puissance : Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), La Légende des Siècles (1859), Les Misérables (1862), Les Travailleurs de la mer (1866), etc.**

C'est également lors de cet exil qu'il tentera des expériences de spiritisme pour prendre contact avec sa défunte fille Léopoldine et qu'il consignera celles-ci dans Les Tables Tournantes de Jersey.

Ayant refusé auparavant l'amnistie, il ne rentre en France qu'en 1870 à l'avènement de la Troisième république et après vingt ans d'exil. Témoin du siège de 1870 et de la guerre civile de 1871, il s'en inspire pour son recueil de poésies L'Année Terrible (1872) et crée par la suite la deuxième série des Légendes des siècles (1877), L'Art d'être Grand-Père (1877), La troisième Légendes des Siècles (1881) et Les Quatres vents de l'esprit (1882).

Il est nommé sénateur par le collège électoral de Paris en 1876 et votera constamment avec la gauche. Ses opinions politiques d'alors sont représentées par le journal Le Rappel, fondé vers la fin de l'Empire par ses parents et alliés.

Jusqu'à sa mort le 22 mai 1885, il restera une figure politique et littéraire d'une importance et d'une popularité considérables. Il est inhumé au Panthéon lors de funérailles grandioses où trois millions de personnes se sont déplacées pour lui rendre un dernier hommage. Il laisse derrière lui de nombreuses œuvres inédites qui paraîtront successivement, notamment le Théâtre en Liberté et la Fin de Satan en 1886, LesAnnées Funestes en 1898, etc.

Encore aujourd'hui, l'universalité de son œuvre inspire de nombreux artistes de tous horizons et a donné lieu à de nombreuses adaptations au cinéma, à la télévision ou au théâtre.