Actualités
jeudi 05 décembre 2019
La Cinquième Symphonie de Mahler libère son ébouriffante théâtralité
 
Actualités
jeudi 05 décembre 2019
Les Peintres Naïfs exposent leurs atours et leur diversité au Musée Maillol
 
Actualités
mardi 03 décembre 2019
Avec BRUIT, le Théâtre de l’Aquarium inaugure sa nouvelle saison et donne le ton
 

Bérénice

Rome, 79 après J. C. L'empereur Vespasien est mort depuis une semaine. Son fils Titus lui succède. L'empire tout entier, la cour, l'armée, le Sénat comme le peuple attendent que le nouveau monarque épouse celle qu'il aime, Bérénice, reine de Palestine. Mais le pouvoir et les sentiments ne vont pas de paire et Titus doit choisir.

Carole Bouquet endosse le rôle titre de l'œuvre suprême du sacrifice. L'actrice incarne Bérénice aux côtés de Didier Sandre, alias Titus, général victorieux. Chéri par la reine de Palestine, Titus est couronné empereur. Mais Rome n'accepte pas qu'il s'allie à une souveraine étrangère.

La critique du Pariscope ( Lise de Rocquigny)

Elle est belle, la « Bérénice » de Lambert Wilson. Naturellement gracieuse, dans son décor épuré. Avec au fond de la scène, tout le charme de l'Orient. Au devant, un carrelage digne des palais romains éclairé par le subtil jeu de lumières de Dominique Bruguière. Les costumes signés Chloé Obolensky composent une délicate harmonie. Le tout dans une mise en scène sans fioritures, comme pour donner...

Calendrier

Artistes