Actualités
jeudi 27 février 2020
Le théâtre masqué de Familie Flöz inscrit sa gestuelle exceptionnelle au cœur d’un hôpital psychiatrique
 
Actualités
jeudi 27 février 2020
Christian Louboutin exhibe son oeuvre chaussée au Palais de la Porte Dorée
 
Actualités
mardi 25 février 2020
Laurent Goldring déshabille l’art du portrait de ses oripeaux et met à nu ses conventions tacites
 
Marie-Céline Nivière, du Pariscope

L'humoriste-philosophe-poète nous revient en pleine forme avec ce spectacle dont le titre est des plus explicites : « Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur de l'extérieur de l'intérieur, ou l'inverse ». Dans une suite grandiose de jeux de mots et de logique, de digressions et d'envolées lyriques, se perdant dans les méandres de sa pensée joyeusement tordue, Fourcade nous dévoile « l'heureux passage » pour accéder au bonheur. Un mot que l'on rêve tous d'accrocher sur notre cœur… Et le temps de ce spectacle, l'artiste nous rend simplement heureux, car son esprit brille et son humour scintille des éclats de l'intelligence.

Julien Barret, du Pariscope

Gauthier Fourcade incarne aujourd'hui une veine disparue avec Raymond Devos. Il file comme des perles des mots qui s’assemblent et retrouvent leur vie propre, tissant des histoires qui évoluent dans des directions toujours surprenantes. Après trois excellents spectacles, voici le quatrième (présenté au Festival d'Avignon 2011), peut-être un peu jeune, paré encore des imperfections du début. Dans cet opus dont le titre décline le principe de l'anneau de Möbius, l'humoriste s'interroge sur le bonheur, à travers deux personnages qu'il crée sous nous yeux : l'ange de l'enfance immaculée et un professeur au froid glacial qui cherche à exterminer l'espère humaine - ce qui donne l’occasion à Fourcade de tisser plusieurs équivoques sur le froid frigorifique, au sens propre, et l'image d'une rigueur froide. Entre autres stations au fil de ce parcours sinuant, comme toujours, au gré des sons et du sens, l’humoriste s'arrête dans un hôtel, puis un restaurant, pour commander ce qu’il cherche. Mais le sait-il lui-même ? Un spectacle qui plaira aussi aux enfants dont Fourcade retrouve l’univers onirique.

Annie Chenieux, du Journal du dimanche

[...] Gauthier Fourcade, expert en art du jeu de mots, dans la droite ligne de Raymond Devos, enchaine les raisonnements et s’enfonce dans les circonvolutions de sa pensée, quitte à égarer le spectateur, séduit puis saturé de délires philosophiques et poétiques. [...]