Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 
Nivière, du Pariscope

C'est au tour de Francis Huster et Cristiana Reali de faire entendre « Love letters », ce bel échange épistolaire imaginé par Albert Gurney. Andy et Melissa se connaissent depuis l'enfance et vont s'écrire tout au long de leur vie. De petits mots anodins en lettres d'amour, Tom et Melissa expriment la difficulté de grandir, d'aimer, de vivre, de vieillir… Le duo Huster-Reali, mis en scène par Benoît Lavigne, fonctionne à merveille. Ils apportent tous les deux une jeunesse et une fraîcheur au texte. Huster incarne un Andy sage et sérieux, cachant derrière une certaine pudeur sa tendresse et sa bienveillance. Reali joue avec une belle facture toutes les nuances des failles qui habitent et vont détruire cette pauvre petite fille riche. C'est très beau. Le spectacle est à l'affiche jusqu'au 30 avril, dépêchez-vous