Actualités
vendredi 16 février 2018
Rencontre avec les loups au Parc Zoologique de Paris lors des Rendez-vous sauvages
 
Diaporama
jeudi 15 février 2018
Cat Fenwick ou le dialogue des matières
 
Actualités
jeudi 15 février 2018
Phoenix fait sa dolce vita à la Gaîté Lyrique
 
base

Alice Comédies 2 ou quatre court-métrages de Walt Disney ressortis en salle

Depuis mercredi dernier, quelques salles indépendantes de Paris et la région parisienne projettent Alice Comédies 2, nouvel opus des aventures d’Alice, un programme délicieux et totalement rétro de quatre court-métrages "classiquissimes" signés Walt Disney.
A l’heure où le rétro, le vintage, le revival sont dans le viseur d’une époque qui transforme tous azimuts sa nostalgie en mode ultime, ne se contentant pas de regarder dans le rétroviseur un passé aux airs enchanteurs, allégé de nos enjeux actuels moroses de crise et de catastrophe, mais allant le chercher in situ pour le ramener ici et maintenant jusqu’à nous, sans se retourner, comme Orphée prenant Eurydice par la main pour l’extraire du royaume des morts, on se plaît à côtoyer de nouveau les classiques, à sortir du placard les fourrures de la grand-mère, à faire du bon vieux temps un environnement au présent. C’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures soupes, les expressions d’antan n’ont pas pris une ride. Et puis on se met à les aimer, les rides. Elles font vrai, authentique, pas retouché, naturel, et ça manque par les temps qui courent. Alors quand ressortent en salles, sur nos bons vieux écrans, quelques pépites cinématographiques dédiées aux tout jeunes enfants, on ne se sent plus de joie, il faut bien l’avouer.

Ces courts films datent de 1926, imaginez-vous, du début du siècle dernier, en plein entre-deux guerres, et mélangent prises de vue réelles en noir et blanc et images animées, intégrant au cœur du dessin, l’adorable Virginia Davis, actrice aux boucles blondes qui campe une Alice délurée de 8 ans, pleine de cran et ne manquant pas de tempérament. La sélection comprend quatre films : "Jour de pêche", "La Magie du cirque" et" L’Ouest moutonneux" tous les trois mis en musique par l’Orchestre de Chambre d’Hôte (OCH) et "Alice, joueuse de flûte", une relecture très librement inspirée du conte de Hamelin, "Le Joueur de Flûte", dont l’accompagnement musical est composé par Manu Chao. L’occasion de voyager avec la petite intrépide au Pôle Nord chez les esquimaux, de faire escale sous un chapiteau de cirque, en compagnie de trapézistes, d’équilibristes et de fauves indomptables, de plonger tête la première au cœur d’un western endiablé avec attaque de diligence en bonne et due forme et last but not least, de rencontrer une panoplie de souris pas bêtes pour un sou !

A voir à partir de 3 ans et pour la mise en bouche c’est par ici :


Par Marie Plantin

Alice Comédies 2
Sur les écrans depuis le 17 janvier 2018
Au Luminor Hôtel de Ville, au Studio des Ursulines, à l’Archipel, au Chaplin Saint Lambert, au Publicis Cinémas, au Pathé la Villette, au Cinéma du Garde-Chasse, à l’Etoile, au Méliès, au Théâtre-Cinéma Paul Eluard, aux Toiles