Actualités
mardi 14 août 2018
La Cité Fertile, le nouveau lieu de vie éphémère et optimiste de Pantin
 
Actualités
lundi 13 août 2018
Montreuil accueille la 9ème édition du Black Movie Summer
 
Actualités
vendredi 10 août 2018
Vente de vinyles et barbecue ce dimanche au Point Éphémère
 
base

Circulation(s), le tour de l’Europe en photos

Ça bouge sur la scène photographique européenne ! Chaque année depuis 2011, le festival Circulation(s) est le passeur des jeunes talents de la photographie. Le Cent Quatre expose jusqu’à début mai les travaux d’une cinquantaine de photographes européens, un rendez-vous à ne pas manquer !
Comment évolue la pratique photographique en Europe ? Quelle(s) route(s) ses nouveaux artisans lui font-elles prendre ? Qui sont ces nouvelles têtes ? Bref, qu’est-ce qui fait courir la photo made in Europe ? Les questions se bousculent quand on pense à l’Europe en tant que tout, en tant que scène photographique. D’un pays ou d’une personne à l’autre le regard porté sur la photographie peut être porteur de différence et de diversité. Depuis 2011, ces chemins se croisent à Circulation(s) rendez-vous dédié à la jeune photographie européenne. La huitième édition du festival démarre ce samedi au Cent Quatre et c’est l’événement parfait pour s’offrir un petit tour d’Europe pour 5 euros seulement. 

Jusqu’à début mai, c’est le site du 19ème qui accueillera le gros de l’événement, mais Circulation(s) s’installe aussi dans quelques stations de métro de la RATP, à la Gare de l’Est et dans des galeries partenaires pour une programmation hors-les murs. Au Cent Quatre, Circulation(s) c’est une exposition consacrée aux artistes sélectionnés par le jury, aux artistes invités, une carte blanche accordée à Susan Bright la marraine de cette édition et Little Circulation(s) qui met quelques photos à hauteur d’enfant !
A partir de ce week-end, on a donc plusieurs semaines pour faire le plein de nouvelles têtes et prendre la température d’une scène en ébullition. Dans les différents espaces du festival, les noms défilent, les regards et chemins se mêlent, les rencontres s’enchaînent. Un catalogue “monstre” puisqu’il présente une cinquantaine d'artistes pour un état des lieux riche et complexe. Parmi ces "jeunes pousses" dont le travail pourrait bien imprimer votre rétine : la Néerlandaise Judith Helmer qui suit avec Identically Different deux soeurs jumelles dont l’une d’entre elles a un jour décidé de changer d’identité sexuelle, l’Espagnol Tomeu Coll qui, avec sa série documentaire Nevermind Sovietland, embarque le spectateur au coeur de l’hiver à Vorkuta, ville russe coupée du monde et esseulée ou encore Thomas Egli, photographe suisse, dont les clichés mis en scène confrontent le tourisme de masse et ses conséquences sur le quotidien des habitants d’une petite île indonésienne et de son environnement autrefois préservé. Et il y a aussi This is not real life, série de clichés surréalistes prises par Dominika Gesicka (Pologne) à Longyearbyen, ville la plus au nord du globe, où il est interdit de mourir (ou plutôt d’y être enterré, car les corps ne s’y décomposent pas) ou le travail de l’Allemand Frank Herfort sur les espaces publics russes qui met en évidence l'ambiguïté entre la modernité affichée de la Russie et les traces de son passé soviétique encore très présentes. 
On n’oublie pas non plus le coup de projecteur sur la Rodovid Gallery, lieu d’exposition ukrainien invité à présenter deux artistes (Sergey Kamennoy et Olena Subach), l’école invitée, la Rodchenko Art School basée à Moscou et la collaboration avec Susan Bright. La marraine de cette huitième édition présente les travaux de Susannah Baker-Smith, Vanja Bucan, Julien Bonnin et Giuilia Berto.

Du 17/03 au 06/05/2018
Au Cent Quatre
5, rue Curial
75019 Paris
tarif : gratuite pour certaines exposition, sinon 5 €


Par Rita Carvalho
Réserver cet évènement