Actualités
mardi 14 août 2018
La Cité Fertile, le nouveau lieu de vie éphémère et optimiste de Pantin
 
Actualités
lundi 13 août 2018
Montreuil accueille la 9ème édition du Black Movie Summer
 
Actualités
vendredi 10 août 2018
Vente de vinyles et barbecue ce dimanche au Point Éphémère
 
base

L’artiste urbain VHILS à l’honneur de deux expositions parisiennes

VHILS est à Paris et deux fois plutôt qu’une ! Deux expositions, l’une à la Galerie Danysz, l’autre au Centquatre présentent le travail de ce street artiste et sa relation intime, pour ne pas dire indéfectible, avec la ville.
On ne compte plus le nombre de street artistes qui passent de l’autre côté du mur pour exposer en intérieur le fruit de leur travail. Ce week-end, l’exposition sur D*Face à la Galerie Itinerrance à peine achevée qu’on enchaînait le jour même avec non pas un, mais deux événements dédiés à un autre artiste urbain VHILS. 

De son vrai nom Alexandre Farto, VHILS a, comme tant d’autres artistes, fait de l’espace public sa propre galerie n’hésitant à pas étendre sa toile, à investir de nouveaux territoires à Berlin, Rio de Janeiro, Los Angeles ou Paris. Dans cette génération de street artistes nombreuse et aux multiples pratiques, le Portugais se distingue par des oeuvres, bien souvent monumentales, et réalisées disons “à même la matière”. VHILS ne travaille ni avec des bombes de peinture, ni avec des affiches ou de la mosaïque, mais avec son support-même. Que ce soit sur du bois ou tout autre matériau comme du béton, l’artiste gratte, perce et creuse inlassablement (avec toutes sortes d’outils et de produits) des murs et façades abandonnés et d’apparence quelconque pour en faire apparaître des couches aux couleurs et aspects divers. Là où d’autres artistes appliquent de la matière, lui en retire ! De cette “excavation” VHILS crée des visages aux proportions XXL comme ceux d’Angela Merkel, de Che Guevara ou d’illustres inconnus qui se fondent et détonnent à la fois dans le paysage urbain.

Des murs des villes, VHILS est plusieurs fois passé à ceux des galeries et lieux d’exposition. Jusqu’à fin juillet, c’est à la Galerie Danysz et au Centquatre qu’il expose. Cette mise en lumière est inédite en France et permettra notamment à l’artiste de présenter une vue plus globale de sa pratique artistique qui ne se réduit pas qu’à ses fresques monumentales. Dans le 11ème, à la Galerie Danysz, VHILS présente avec Décombres une série de pièces à la résonance évidente avec le monde urbain : des blocs de béton sculptés, des affiches publicitaires récupérées dans la rue, assemblées et gravées qui laissent apparaître des visages… Et au Centquatre, c’est la ville qui inspire, encore. Sous la nef, l’artiste a accumulé déchets et encombrants, qui recouverts de peinture blanche interrogent notre vision de l’espace urbain, dans une autre salle c’est avec une installation qui représente un paysage urbain et un jeu de miroir que l'artiste questionne, encore une fois et toujours, pourrait-on dire, notre rapport à l'environnement urbain. 

Du 19/05 au 29/07/2018

VHILS, Fragments urbains
5 Rue Curial, Paris
75019 Paris

VHILS, Décombres
78 rue Amelot  
75011 Paris


Par Rita Carvalho
Réserver cet évènement Réserver cet évènement