Diaporama
mercredi 26 juin 2019
Le Relais, la bonne et vertueuse cantine du 11ème
 
Actualités
mercredi 26 juin 2019
L’Orchestre de chambre de Paris investit deux lieux historiques parisiens
 
Actualités
mercredi 26 juin 2019
La Marionnette prend ses quartiers d’été ce week-end
 
base

La BnF donne la parole aux livres

Lire c’est bien, écouter lire c’est autre chose et c’est bien aussi. Les 24, 25 et 26 mai prochains, la Bibliothèque nationale de France en son site à fleur de fleuve, propose une expérience littéraire vivante et ouvre pour l’occasion tous ses espaces aux visiteurs.
Certes le plaisir de lire est intime, lié à une expérience de solitude intérieure, une mise en disponibilité de son esprit pour se laisser traverser par les mots qui nous parviennent directement, tout droits sortis de la page pour venir danser dans notre cerveau, y créer images et réflexions, associations d’idées et ricochets à l’infini des méandres de notre pensée. La lecture, quelle volupté individuelle ! Un moment à soi qui ne demande qu’un livre entre les mains, au mieux un bain de silence alentours. Mais écouter lire, quand la voix qui porte le texte a un lien d’affinité particulier avec l’oralité et les grands auteurs, n’est-ce pas aussi pénétrant ? L’oreille voit autant que l’œil écoute. Pourquoi une bibliothèque ne parlerait-elle pas ?

La BnF ne se prive pas de proposer des événements qui mêlent érudition et accessibilité à tous. C’est le cas avec “La Bibliothèque parlante” qui s’organise le week-end prochain entre ses quatres tours en forme de livres ouverts, surplombant la Seine avec majesté, véritables socles de notre patrimoine littéraire et textuel. Salles de lecture, auditorium, jardin, le public pourra déambuler en intérieur comme en extérieur d’une proposition à une autre et entendre résonner entre eux des extraits de manuscrits en lien avec l’exposition bouleversante du moment (“Manuscrits de l’extrême - Péril, Prison, Passion, Possession”), fil rouge entre ces écrits (précieusement conservés à la BnF) accouchés dans des conditions extrêmes, portant la trace d’existences malmenées par l’Histoire et les épreuves de la vie. Ils seront portés par la crème de la crème des comédiens et comédiennes. En effet, pour l’occasion, un certain nombres d’interprètes de la troupe de la Comédie-Française sera de la partie (Denis Podalydès, Laurent Stocker, Suliane Brahim), mais aussi des personnalités bien connues de nos écrans (Sandrine Bonnaire, Charles Berling, Julie Depardieu, Denis Lavant…), des comédiens renommés habitués des planches comme le merveilleux tandem François Chattot et Judith Chemla qui se prêtera à la lecture de la correspondance épistolaire entre Louis Jouvet et Charlotte Delbo tandis que la soprano Natalie Dessay qui se pique de théâtre depuis quelques années plongera dans les écrits de deuil de Marie Curie (“Journal”) et Henri Michaux (“Nous deux encore”). Présentés en un cycle au long cours à la Maison de la Poésie ces dernières années, “Les Grands Entretiens” se fraient un chemin à notre plus grande joie dans cette programmation prestigieuse, petite forme théâtrale qui offre de faire revivre des interviews et rencontres d’écrivains du XXème siècle. Au menu, Brel et Barbara, Simone de Beauvoir et Romain Gary. Délicieux. 

La soirée inaugurale du festival sera, quant à elle, dédiée à Notre-Dame de Paris, défigurée par un récent incendie. Organisé en partenariat avec France Culture, l’événement s’annonce monumental et inédit. L’émission La Dispute sera exceptionnellement enregistrée sur place, en direct de la BnF, et consacrée au manuscrit de Victor Hugo, “Notre-Dame de Paris”, en présence de Charles Berling qui en lira des extraits. Est également annoncée la diffusion de l’adaptation de Jacqueline Lenoir, réalisée par Jean-Wilfrid Garrett et diffusée pour la première fois sur la Chaîne Parisienne en 1957. Et à partir de 22h, une gigantesque projection sur deux tours de la BnF viendra faire écho aux deux tours de la cathédrale, à son architecture exceptionnelle, sujet d’une riche iconographie conservée à la BnF (enluminures, estampes, dessins, photographies…) qui viendra ici se transformer en tableaux visuels spectaculaires grâce aux nouvelles technologies.




Par Marie Plantin

Crédits mosaïque portraits : Laurent Stocker, Denis Podalydès, Suliane Brahim (© Stéphane Lavoué-Coll.Comédie-Française); Natalie Dessay (© Simon Fowler-Sony Classical); Judith Chemla (© Olivier Allard);  Charles Berling (© Patrice Normand Leemage)

La Bibliothèque parlante
Du 24 au 26 mai 2019
A la BnF
Quai François Mauriac
75013 Paris
Réserver cet évènement