Actualités
lundi 14 octobre 2019
La gouaille et la vie d’Arletty sur scène dans un spectacle magistralement mis en scène par Johanna Boyé
 
Actualités
lundi 14 octobre 2019
Intra Muros reprend à la Pépinière et dévoile les coulisses de sa création dans un documentaire passionnant
 
Diaporama
vendredi 11 octobre 2019
L’Escient, gastronomie française aux nuances asiatiques dans le XVIIe
 
base

La Ktha Compagnie vient nous questionner au cœur de la ville

Avec "(Nous)", la Ktha Compagnie poursuit sa démarche In Situ, au plus près de la ville et des citoyens.
45 spectateurs, pas un de plus. Le dispositif imaginé par la Ktha Compagnie se matérialise d’abord par une scénographie signifiante, une minuscule arène, mobile et intimiste, qui vient se positionner dans différents quartiers de la ville. Parvis, parcs et places, "(Nous)" est un forme nomade et performative qui s'inscrit à bon escient dans la cité. Comme un petit grain de sable, un caillou dans la chaussure qui vient désaxer nos habitudes, re-questionner l’essentiel, nous interroger dans notre sphère privée et collective. Une démarche citoyenne autant qu’artistique que la Ktha Cie décline de spectacle en spectacle, dérivant au-delà du théâtre, du côté de l’architecture, de l’urbanisme, de la performance. Elle s’est aventurée sur des toits, dans des containers, des parkings, des souterrains, les couloirs du métro… infiltrant la ville pour mieux nous la rendre nôtre, nous incitant à nous réapproprier l’espace urbain autant que nos vies, fuyant les salles de théâtre en bonne et due forme pour mieux revisiter le rapport aux spectateurs et créer un lien privilégié avec eux (les comédiens de la compagnie ont pour habitude de regarder le public droit dans les yeux). 

Avec “(Nous)” la compagnie plonge au cœur de ce qui fait son ADN, le questionnement. Cultivant un état d’esprit de recherche permanente, le propre de la Ktha est de ne jamais s’asseoir sur ses acquis mais au contraire de les remettre en jeu à chaque projet, questionnant tout autant le texte, la représentation, le rapport au public et le lien avec les institutions. Depuis quelques années, elle s’est même lancée dans une nouvelle aventure, le partage et la transmission de son expérience (savoir-faire, méthodes) via la mise en place du PAVE (Programme d’Accompagnement vers l’Extérieur).

“Nous” est une micro forme pour deux acteurs, jouant dos à dos mais face à nous, un texte constitué uniquement de questions. Le dispositif est englobant. Le plateau est minuscule, il ne peut contenir que deux comédiens immobiles et collés l’un à l’autre. Pas plus. Les spectateurs encerclent la scène, au plus près. Et la ville enveloppe le tout, tout autour. Comme les rayonnements de plusieurs cercles concentriques dont le centre est la scène. Cet endroit d’où jaillissent les questions en foule, en rafales, en enfilades. Car le propre des questions est de ne jamais fermer ni figer le sens. Ouvrir, toujours. Faire bouger les lignes. Redéfinir les idées toutes faites. Repenser notre rapport aux choses, au monde, à l’autre. Questionner c’est rester debout, ne pas s’endormir, rester vigilant pour que la routine et la facilité ne prennent pas le pas sur la pensée et le vivant.

En cela, la Ktha compagnie est une sentinelle. Discrète certes, mais bel et bien là.

Par Marie Plantin

(Nous)
Ktha Cie
samedi 22 juin à 12h00 et 16h30
dimanche 23 juin à 12h00 et 16h00
Dans le cadre du Festival Et 20 l'été
Square des Muriers
75020 Paris
Réserver cet évènement