Actualités
vendredi 17 novembre 2017
Le Chinois fait son bal afro-latino samedi soir
 
Actualités
jeudi 16 novembre 2017
Lo Spazio : Naissance d’une galerie dédiée à la photographie et plus encore
 
Actualités
jeudi 16 novembre 2017
El Otro, un spectacle errant qui explore l’autre en nous et l’amour partout
 
Actualites

La Mairie du Vème se transforme en galerie d’art

C’est une exposition d’une teneur exceptionnelle que présente actuellement la Mairie du Vème, dans sa somptueuse salle des fêtes. Dix artistes de renom mais encore trop peu connus du grand public y sont exposés, à l’initiative de Marc Fumaroli, président de l’Association Française pour les Arts.
De la peinture avant toute chose, du dessin, de la gravure et de la sculpture aussi, réunis en un seul lieu, au cœur du quartier latin, pour permettre au public d’embrasser du regard les œuvres d’artistes exigeants, passionnés, ayant dédiés leur vie à leur discipline, loin des sunlights du showbiz et des paillettes de l’art contemporain qui rapporte gros sur le marché international. André Boubounelle, Érik Desmazières, Gérard Diaz, Philippe Garel, Denis Prieur, Gilles Seguela, Sam Szafran, Ivan Theimer, Jean-Pierre Velly, Pascal Vinardel ont été sélectionnés par Marc Fumaroli de l’Académie Française, à l’origine de cet ambitieux projet, sous le parrainage avisé du célèbre historien d’art Jean Clair et le commissariat de Vincent Pietryka. L’événement a trouvé un écrin à sa mesure grâce à Florence Berthout, maire du Vème arrondissement, qui a ouvert pour l’occasion les cimaises de sa salle des fêtes.

Dix artistes pertinents sont à découvrir, dix personnalités qui saisissent le regard par leur palette, leur trait, leur univers, leur vision singulière. On retiendra entre autres les paysages mélancoliques et pénétrants d’André Boubounelle, la nature luxuriante des tableaux de Gérard Diaz, la série des marées frôlant l’abstraction de Philippe Garel, les fusains délicats de Gilles Seguela ou encore les gravures surannées d’Erik Desmazières. Les dessins sur papier et aquarelles de Jean-Pierre Velly diffusent une douceur empreinte d’un léger spleen tandis que la superbe vue portuaire de Pascal Vinardel joue merveilleusement de l’ombre et de la lumière et impose sa plongée contemplative avec grâce.

Ce qui frappe c’est l’humilité qui ressort de ces toiles aux sujets simples et ce qui marque, c’est à quel point l’éternité peut venir se glisser dans un cadre, celui d’un tableau. Un paysage à hauteur d’homme, un corps humain, un visage, une nature morte, l’écume des vagues ou le détail d’une fenêtre, les motifs résonnent avec l’Histoire de l’Art toute entière et nous parlent encore aujourd’hui, nous touchent avec subtilité.

En parallèle à l'exposition, chaque jeudi du mois d'octobre est organisé un entretien entre un peintre et soit un écrivain, soit un musicien, soit un critique d'art. Pour confronter la peinture à d'autres disciplines et élargir le champ du dialogue. Une très bonne idée. Une exposition somptueuse.

Par Marie Plantin

Présence de la peinture en France, 1974-2016
Du 28 septembre au 30 octobre 2017
A la Mairie du Vème
Salle des Fêtes
21 Place du Panthéon
75005 Paris