Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 
base

La mode se dessine à Alfalibra Gallery

L’illustration de mode s’expose entre les murs d’Alfalibra Gallery, une série de dessins de haut vol où le glamour s’acoquine parfois avec l’humour, où la maîtrise technique rivalise avec la passion du vêtement, où le papier devient support de rêve et extension du domaine de la mode. 
Quatre noms, Ali Mahdavi, Marc-Antoine Coulon, Antoine Kruk et Izac Zenou, sont mis à l’honneur sur les cimaises d’Alfalibra Gallery, une toute nouvelle galerie ouverte l’année dernière dans le haut de la rue Saint-Martin, axée sur la mode et ses déclinaisons. Pour sa troisième exposition (après “Ballet Couture” et “Transegeria”), Frédéric Fontan, le curateur et maître des lieux, aborde la mode par le biais des dessins de quatre personnalités influentes au coup de crayon expressif et délié. L’occasion de se rincer l’œil sur les silhouettes élégantes et anguleuses d’Ali Mahdavi, ports de têtes superbes, visages androgynes, alliance alchimique du corps et du vêtement, maîtrise absolue du trait. L’évolution de son style est significative quand on regarde les croquis miniatures de ses débuts, plus classiques mais tellement délicats. Car ces artistes-là cumulent coup d’œil et coup de crayon. Les dessins et collages d’Antoine Kruk révèlent des silhouettes classieuses et audacieuses, et son humour s’immisce ça et là, toujours à bon escient, notamment dans sa série de sacs détournés, témoins de sa créativité débridée et délurée. Quant aux figures féminines d’Izac Zenou, elles distillent leur petit côté “Sex and the City”, entre la BD et la série télé, avec leurs micro scènes de défilés, croquant l’ambiance particulière des podiums ou la dégaine de fashion victimes de magazines. Leur trait vif y côtoie des couleurs franches et chatoyantes pour une vision joyeuse et décomplexée de la mode. Quant aux grands formats de Marc-Antoine Coulon, des encres et aquarelles sur papier, ils fascinent par leur sobre élégance, cet usage radical du noir et du blanc en aplats, ou ces collages géométriques pour une idée du glamour aussi épurée qu’une ligne d’eye liner.

Par Marie Plantin

Fashion Illustrators
Du 10 octobre au 1er décembre 2018
A Alfalibra Gallery
324 Rue Saint-Martin
75003 Paris
Réserver cet évènement