Actualités
lundi 25 juin 2018
La Défense Jazz Festival, concerts jazz gratuits à La Défense
 
Diaporama
lundi 25 juin 2018
Jan Fabre chez Templon, splendeurs et décadence du folklore belge
 
Actualités
lundi 25 juin 2018
Radio Live revient, à la Maison des Métallos, son QG scénique parisien
 
base

Le Festival International du Film sur les Métiers d'Art s'installe à Montreuil dès demain

Des documentaires, des films d’art, des courts et des longs-métrages, et même des films d’animation, la 11ème édition du FIFMA, alias le Festival International du Film sur les Métiers d’Art, se déroule du 8 au 11 mars au cinéma le Méliès à Montreuil.
Ce festival est l’occasion rêvée de découvrir la diversité des métiers d’art, dans nos frontières et à travers le monde, des métiers d’artisanat, en voie de disparition pour certains, peu exposés et mis en valeur par une société qui prône avant tout la vitesse et le virtuel. Et pourtant. Ces métiers-là appartiennent autant à l’Histoire qu’au présent, au Patrimoine et aux nouvelles techniques, ils perpétuent des traditions sans renâcler à se moderniser. Bref, ils sont un socle, un terreau de savoir-faire, une mine en fait. C’est ce que s’attache à défendre ce festival, à travers le meilleur outil qui soit pour répandre, diffuser, transmettre : l’image. Capter l’endurance, la minutie des gestes répétés, la patience et l’énergie, le travail concret que chaque corps de métier représente et la diversité incroyable des pratiques... le cinéma était le médium tout désigné pour se charger de cette tâche hautement louable : témoigner et partager.

Vitraillistes, fresquistes, céramistes, graveurs, tisserands, ébénistes, ferronniers, sculpteurs sur bois… si les sujets sont hétérogènes, tous les films portent en eux la même passion, le même attachement à la création et l’artisanat qui l’anime. Notons que pour cette 11e édition, le FIFMA s’ouvre encore davantage à l’international avec une sélection de films venus du monde entier, du Canada à la Chine en passant par les États-Unis, l’Italie, l’Iran ou le Brésil, dessinant une véritable cartographie des métiers d’art à travers le globe.

C’est donc avec 25 films sélectionnés que le FIFMA déploie sa programmation au Méliès, à Montreuil, et ce choix d’ancrage n’est pas un hasard, le département de Seine Saint-Denis abritant en effet depuis le XIXème siècle un bon nombre de manufactures et d’ateliers. Installé depuis 2016 dans le département, en partenariat avec Est Ensemble, le festival existe en fait depuis 20 ans, créé en 1998 à Montpellier, à l’initiative d’Ateliers d’Art de France avec pour ambition de révéler la diversité et l’identité des métiers d’art au grand public, avec la conviction que le cinéma et l’image constituent l’un des meilleurs moyens pour y parvenir.

Ainsi, pour célébrer ses 20 ans d’existence, le FIFMA s’élargit et propose en parallèle à la programmation cinéma, une exposition, qui se déroule jusqu’au 8 avril. Intitulée “Version Originale”, elle prend place au Centre Tignous d’Art Contemporain de Montreuil et se consacre aux métiers d’art contemporain, en exposant les œuvres d’une dizaine d’artistes internationaux, dont le point commun est d’avoir fait l’objet d’un film projeté lors de l’une des onze éditions du FIFMA.

Le festival s’ouvre avec la projection du “Beau Monde”, un très joli film signé Julie Lopez-Curval, réalisatrice sensible (“Bord de Mer”, “Mère et Fille”...) qui met en scène Ana Girardot dans le rôle d’une jeune femme éprise de couture et de tricot, se formant dans une école de broderie, aux prises avec un milieu qui n’est pas le sien. Un magnifique parcours d’apprentissage, juste et délicat, autour d’un très beau personnage.

Par Marie Plantin

Le FIFMA
Festival International du Film sur les Métiers d’Art
Du 8 au 11 mars 2018
Au Cinéma le Méliès
12 Place Jean Jaurès
93100 Montreuil