Actualités
vendredi 22 septembre 2017
Ecouter Ovide en famille dans la cale d'une péniche
 
Actualités
jeudi 21 septembre 2017
Trois jours de fête gastronomique au Food Temple
 
Actualités
jeudi 21 septembre 2017
Migration et hospitalité à l’honneur du festival Welcome ! au Musée de l’immigration
 
Actualites

Le Festival Jerk Off a 10 ans et toutes ses dents !

Transdisciplinaire, alternatif, underground, le Festival Jerk Off déploie sa dixième édition du 14 au 23 septembre sur deux plateformes culturelles parisiennes : Le Point Ephémère et le Carreau du Temple.
A chaque rentrée, Jerk Off revient, vivace comme certaines mauvaises herbes aux vertus masquées. Ce festival, qui s’attache à donner un terrain d’expression aux formes performatives, aux artistes underground, aux corps queer, aux propositions décalées, passe cette année le cap des dix ans et on applaudit bien fort car rien n’est jamais gagné d’avance, surtout quand on s’attache à défendre les cultures alternatives, les expériences neuves et les prises de risque, en bref, un spectacle vivant non prémâché, non formaté à outrance.

Dix ans maintenant qu’il existe et met en avant des artistes de la marge, à la croisée des genres et des disciplines, loin des sentiers battus et balisés, des représentations en bonne et due forme, bien pensantes et calibrées. A Jerk Off, depuis dix ans, on ne sait pas à quoi s’attendre et c’est tant mieux.

Les artistes invités ont l’audace et la liberté pour horizon, ils prônent un spectacle vivant à l’égal de la vie, cette entité indéfinissable qui palpite et déborde, fait fi des étiquettes et des frontières, se réinvente en permanence, se régénère, oxygène l’atmosphère. Une autre façon d’envisager, via la transdisciplinarité des approches scéniques, l’infinie variété des identités et des corps, des sexualités et de ses représentations. Les cultures Queer n’ont pas dit leur dernier mot, elles s’expriment et s’exhibent dans toute l’énergie de leurs différences et Jerk Off en est la preuve bien tangible.

Au menu cette année, des personnalités issues de la danse et/ou des arts plastiques, comme Mélanie Perrier, Mathilde Monfreux, Marinette Dozeville, Hélène Barrier ; des artistes issus de la performance, comme l’autodidacte iranien Sorour Darabi, le duo turc Biriken, le costaricien Alejandro Flores, ou encore la troupe d’oiseaux de nuit des Paillettes. Les femmes sont à l’honneur, très présentes dans cette programmation. Une douzaine d’artistes au total et le corps au centre des enjeux, comme toujours, à la fois support principal, matière plastique et surface de projection, sujet et objet de pensée.

Le vernissage du Festival a lieu à la Galerie Dix9 où se tient l’exposition de Vincent Voillat qui mixe matériaux et techniques (photographie, vidéo, sculpture, dessin, bande son…) pour travailler la matière comme des couches géologiques évoquant différents motifs tel que la mémoire, les flux (réels ou virtuels) et leur superposition, les synchronicités qui en découlent.

Un festival qui se situe au croisement des arts plastiques et des arts de la scène, un festival qui accueille la différence et l'altérité plutôt que de les exclure.

Par Marie Plantin

Festival Jerk Off
Du 14 au 23 septembre 2017

Au Point Ephémère
200 Quai de Valmy
75010 Paris

Au Carreau du Temple
4 Rue Eugène Spuller
75003 Paris