Actualités
vendredi 21 septembre 2018
La peinture en clair-obscur du Caravage s’expose au Musée Jacquemart André
 
Actualités
vendredi 21 septembre 2018
Défilé de chars et dj sets dans les rues de Paris, la Techno Parade c’est ce samedi
 
Actualités
vendredi 21 septembre 2018
Le Monde entier danse à la Briqueterie
 
base

Paris, théâtre des opérations, naissance d’un Festival made in Petite Egypte

“Paris, théâtre des opérations”, c’est le titre de ce premier festival imaginé par la librairie Petite Egypte, plongée dans les arcanes historiques de la capitale qui s’annonce autant passionnante que conviviale. A vivre du 22 au 24 juin. 
Une première édition de festival c’est toujours beau et émouvant, c’est un saut dans le vide, un pic d’adrénaline, une promesse à tenir, une première pierre, une esquisse, un élan, une prise de risque en somme. Surtout quand le festival prend place dans un lieu non dévolu à ce genre de format, en l’occurrence une librairie, ce qui n’est pas commun, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais la librairie Petite Egypte semble de toute façon ne rien faire vraiment comme les autres, elle s’invente sans cesse et étoffe son rôle au rythme des événements qu’elle propose. Son implantation dans le quartier depuis deux ans a fait office de révélateur, modifiant le paysage urbain et les liens entre voisins, s’arrimant à un territoire chargé d’Histoire et d’histoires pour mieux en exhumer le passé passionnant.
 
Initié par Claire Winter, l’un des piliers de la librairie, “Paris, théâtre des opérations” se veut une enquête historique collective autour des traces laissées dans la capitale par les expéditions militaires lointaines, souvenirs des guerres qui se sont déployées aux quatre coins du monde. La direction scientifique du festival est assurée par l’historien Sylvain Venayre qui est le mieux placé pour en parler et nous en livrer la teneur : “Quelles sont les traces parisiennes de ces guerres lointaines qui ont joué un si grand rôle dans l’histoire de France ? Le promeneur parisien déambule au milieu d’innombrables souvenirs de batailles des quatre coins du monde. Ces batailles ont autrefois été célébrées, racontées, mises en scène à travers des spectacles, des statues, des monuments, des trophées. On les a oubliées et, avec elles, l’ensemble du régime d’émotions qui en ordonnait la compréhension. Dans le lieu privilégié de la Petite Égypte, nous pouvons raconter non seulement ces histoires oubliées mais aussi l’histoire même de ces oublis qui nous informent sur notre présent.

La programmation est faite d’ateliers participatifs gratuits, d’une exposition de planches de reportages dessinés de Jean-Philippe Stassen, d’une projection des photographies de Martin Argyroglo, de lectures de témoignages de guerre commentés par Romain Bertrand, Claire Fredj, Manon Pignot, Pierre Singaravélou et Sylvain Venayre, d’une table-ronde autour de la thématique “Ecrire la guerre” animée par Anaïs Kien, d’une projection-débat autour d’extraits des films “Loin du Vietnam” de Jean-Luc Godard et “Filmer la guerre depuis Paris” d’Alain Resnais, animée par Jean-Michel Frodon, avec Philippe Papin et Sylvain Dreyer.

Sans oublier que pour ponctuer les deux journées du week-end, un buffet de campagne viendra alimenter les conversations et débats car il est avis en cette librairie que l’on pense mieux la panse pleine.

Samedi, à 17h30, le festival migrera hors les murs, à la Monnaie de Paris, avec l’installation de “Théâtre de salon”, un splendide papier-peint imaginé par Thomas Hayman, en présence de Manuel Charpy, Noémie Etienne et Aurélien Rousseau.

Le festival se clôture dimanche par une promenade historique dans le quartier de la Petite Egypte, commentée par Marie-Paule Caire-Jabinet et intitulée “Du nez de Cléopâtre au nez de Bouginier”.

Tout cela est terriblement enthousiasmant alors on fait passer le mot.

Par Marie Plantin

Paris Théâtre des Opérations
Du 22 au 24 juin 2018
A la Librairie Petite Egypte
35 rue des Petits Carreaux
75002