Actualités
jeudi 21 novembre 2019
L’oeuvre de Bacon s’expose à Beaubourg, abordée par le biais des sources littéraires qui l’abreuvent
 
Actualités
mercredi 20 novembre 2019
Le 6b fait sa fête des arts vivants
 
Actualités
mardi 19 novembre 2019
Variété ressuscite l’émission de Denise Glaser avec grâce et liberté
 
base

Toutânkhamon, pharaon superstar à la Grande Halle de la Villette

La Grande Halle de Villette accueille jusqu’à la mi-septembre les trésors du jeune roi Toutânkhamon. Plus de 150 objets à la valeur inestimable ont fait le voyage depuis l’Egypte et c’est pour la dernière fois qu’on se le dise !
C’est l’exposition du siècle, du XXIème siècle ! La dernière rencontre entre le roi Toutânkhamon et le public français remonte à plus de 50 ans, lors d’un événement qui avait attiré au Grand Palais en 1967 plus d’1,2 million de visiteurs et qui lui avait valu le titre d’exposition du siècle (et c’est d’ailleurs, à ce jour, l’exposition la plus fréquentée en France). 
A partir de ce samedi s’ouvre donc à la Grande Halle de la Villette l’exposition du siècle, du millénaire, voire même la toute dernière exposition de l’histoire consacrée à Toutânkhamon et à ses trésors découverts dans son tombeau un beau jour de 1922 par l'archéologue et égyptologue Howard Carter. Jusqu’en 2022, l’expo itinérante fera escale dans dix villes du monde avant de poser pour toujours ses inestimables valises à Gizeh dans un musée flambant neuf. Alors vous l’avez compris, à moins de programmer un voyage en Egypte d’ici quelques années, cette exposition est votre ultime chance d’approcher les trésors de Toutânkhamon.

A Paris, pas de momie de l’enfant-roi, ni de masque d’or, tous deux interdits de déplacement car jugés trop précieux mais une collection admirable de 150 objets divers, plongés dans l’obscurité et présentés via une scénographie des plus sobres, qui laisse la somptuosité des pièces s’exprimer grâce aux éclairages. 
Ces merveilles, ces splendeurs, ce sont ces objets qui ont accompagné Toutânkhamon de son vivant et après sa mort, un éventail qui va des articles les plus utilitaires et pratiques, à des pièces hautement plus symboliques et esthétiques, en passant par des bijoux témoins du train de vie luxueux qu'a mené le jeune souverain. Au hasard on peut citer d’étonnants contenants à offrandes, une gracieuse statuette en bois doré représentant le roi debout sur une panthère noire, un cercueil miniature finement ouvragé, une crosse et un fléau retrouvés sur sa momie, une fabuleuse petite figurine du roi accroupi de 5 centimètres et quelques, un modèle de barque solaire ou un lit funéraire. Certaines pièces (une soixantaine) sont même montrées pour la première fois hors d’Egypte, tel un pectoral en or, une paire de gants en lin ou une figurine d’Horus sous les traits d’un faucon en bois mais que l’on dirait réalisée en métal. On soulignera d’ailleurs ici la chance que l’on a, au sein de l’exposition, de pouvoir tourner autour de la plupart des objets, d’en regarder l’envers, d’en admirer les moindres détails, le nez quasiment collé à la vitre qui les protège. 
Face à l’étalage impressionnant de richesse, de matériaux précieux, de savoir-faire qui en mettent assurément plein la vue, les commissaires n’ont par ailleurs pas négligé le contenu pédagogique qui embarque le visiteur, dès l’entrée de l’exposition, dans un voyage dans le temps avec une vidéo sur la découverte de 1922 et le guide ensuite, à l’aide de nombreux cartels, à travers la riche et complexe symbolique des rites et pratiques funéraires du temps de l’Egypte ancienne. De quoi l'aider à percer un peu, mais pas totalement, le mystère qui entoure depuis des années le pharaon star !
 
Du 23/03 au 22/09/2019
à la Grande Halle de la Villette
211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris
 
Tarif : 22 €


Par Rita Carvalho
Réserver cet évènement