Actualités
vendredi 20 mars 2020
Le Silence et la peur, Nina Simone et l’Histoire noire-américaine dans un spectacle éclairé et éclairant
 
Actualités
mercredi 18 mars 2020
Quand la sculpture contemporaine s’empare du motif animal…
 
Actualités
mardi 17 mars 2020
Turner illumine le Musée Jacquemart André de ses peintures et aquarelles en provenance de la Tate
 

David Hominal

Galerie Kamel Mennour
75006 Paris

La peinture est un liant dans le travail de David Hominal, un élément physique et plastique qui trace la généalogie d’une œuvre multiforme entre performance, vidéo, danse et objet. La peinture comme matière est au centre de tout et c’est à son exercice répété comme à son potentiel combinatoire que l’artiste s’applique et s’entraîne.

Du samedi 23 mai 2020 au mardi 23 juin 2020
indisponible

Vincent Bioules : les douze mois de l'annee

Galerie La Forest Divonne
75006 Paris

La Galerie La Forest Divonne expose un ensemble de toiles inédites de Vincent Bioulès peintes ces derniers mois. L’exposition Les douze mois de l’année s’articulera autour de douze toiles représentant "l’Etang de l’Or". Il reconstitue ainsi le souvenir qu’il a retenu mois après mois, année après année, de ce coin très cher à lui, les lumières et couleurs changeant toutes les heures.

Du mardi 12 mai 2020 au dimanche 5 juillet 2020
indisponible

Rhythms & Vibrations

Galerie Lelong & Co.
75008 Paris

Dès l’origine de l’art abstrait, deux lignes ont bifurqué, indiquant des tendances apparemment opposées : d’une part un art construit et économe, proscrivant souvent les courbes, semblant donner la primeur à la pensée et au programme, d’autre part, un art plus chaleureux et informel où la spontanéité et la sensibilité imposent leur rythme. Mais ces deux lignes n’ont jamais cessé de s’interpénétrer et de se nourrir mutuellement. Chez de nombreux peintres, elles cohabitent ou se succèdent.

Du jeudi 4 juin 2020 au vendredi 24 juillet 2020
indisponible

Des arcs-en-ciel tendus comme des brides

Galerie Natalie Seroussi
75006 Paris

Sur les traces du bateau ivre d'Arthur Rimbaud, plusieurs hommes mettent pied à terre. Si Hans Bellmer et Victor Brauner restent à la manœuvre, l'exposition présente de nouveaux passagers : les géométries dansantes de Sophie Taueber-Arp et les corps libérés d'Evelyn Axell et de Dorothy Iannone. Elles viennent apporter un vent sauvage capables de pousser les voiles sous des "Arcs-en-ciel tendus comme des brides".

Du jeudi 4 juin 2020 au vendredi 31 juillet 2020
indisponible