Actualités
mardi 15 octobre 2019
Edith Proust, clown cosmique, refait le monde à sa façon
 
Actualités
lundi 14 octobre 2019
Charlie Chaplin entre en fanfare à la Philharmonie
 
Actualités
lundi 14 octobre 2019
La gouaille et la vie d’Arletty sur scène dans un spectacle magistralement mis en scène par Johanna Boyé
 

Viktor Naumovski : Blurring the Lines - Standing in the Sun

Paris College of Art
75010 Paris

Inspiré par son expérience émotionnelle de grandir dans un pays en transition en passant de la guerre à l’occidentalisation, Standing in the sun est un récit alternatif où le réel et l’imaginaire s’intègrent parfaitement l’un à l’autre. Il s’agit de mettre en lumière l’entrée dans le monde adulte, centrée sur un groupe de jeunes garçons vivant dans la banlieue de Skopje en Macédoine.

Du mardi 5 novembre 2019 au jeudi 14 novembre 2019
indisponible

Collectif Neuf : Tram/e/s

Librairie Les Nouveautés
75010 Paris

Collectif Neuf, ce sont dix regards singuliers qui s’imbriquent et se font écho. Ils explorent la bande de territoire constitué par le tramway qui entoure la capitale, un espace de l’entre-deux avec ses particularités urbanistiques et son rythme propre. En se confrontant à ces lieux en construction, les photographes soulèvent des questions tant humaines, qu’urbaines et témoignent de la diversité des pratiques et techniques photographiques contemporaines.

Du lundi 14 octobre 2019 au samedi 16 novembre 2019
indisponible

Zabou Carriere : Elements After Crimes, 44.86°N 16.77°E

Studio galerie B&B
75010 Paris

Décembre 2013, les fouilles sont achevées dans le charnier de Tomasica en République serbe de Bosnie. Quelque six cents personnes y avaient été ensevelies, ce qui en ferait le plus grand charnier découvert en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Zabou Carrière, qui avait suivi les fouilles, y est retournée. Elements after crimes, 44.86°N 16.77°E montrent de l’eau, de la boue, des pierres, des plantes, autant d’éléments de la nature d’une apparente banalité. Plutôt que des paysages, ce sont des surfaces qui sont photographiées, celles-là même qu’il a fallu creuser pour en dégager les...

Du mardi 15 octobre 2019 au dimanche 20 octobre 2019
indisponible

Alain Genest : comme un cri de lumiere !

L'Apostrophe
75010 Paris

Alain Genest est un autodidacte de la photographie argentique et il y acquiert rapidement un niveau d’expert. Responsable des rencontres internationales : jeunes et photographie pendant 10 ans à Arles, il a montré comment la photographie pouvait être un vecteur de la rencontre entre les jeunes de différents continents. Aujourd’hui, il nous montre une partie de son travail sur la lumière : après Entrez dans la lumière, voici Comme un cri de lumière.

Du mardi 15 octobre 2019 au samedi 30 novembre 2019
indisponible

Roberto Vico d'Amico : Blurring the Lines - Unmanned Pigeons

Paris College of Art
75010 Paris

Située dans le sud-est de Niscemi, la base militaire américaine pour la télécommunication par radio se situe dans la réserve naturelle de Sughereta. Des groupes d’écologistes siciliens sont certains que le champ électromagnétique produit détourne le flux migratoire des oiseaux qui ont toujours survolé ces régions de la Sicile. Unmanned Pigeons met en lumière cette corrélation. Le travail de Roberto Vico d’Amico révèle les effets invisibles des ondes, causés par la militarisation massive des États-Unis en Sicile. Ce projet mélange des photographies, des documents d’archives, des cartes et des...

Du mardi 5 novembre 2019 au jeudi 14 novembre 2019
indisponible

Face a la guerre, face aux victimes

Galerie Fait & Cause
75004 Paris

Dans « Face à la guerre, face aux victimes », Catalina Martin-Chico, Mani, Sebastiano Tomada, William Daniels, Diana Z. Alhindawi, Juan Arredondo, Angela Ponce-Romero, Véronique de Viguerie et Abdulmonam Eassa livrent un point de vue, souvent cru mais toujours empreint d’humanité et d’indignation. Signe des temps, un nombre croissant de photojournalistes couvrent un conflit ou une situation de violence frappant leur propre pays faisant d’eux à la fois des témoins et des victimes. C’est le cas pour un tiers des lauréats du Visa d’Or humanitaire.

Du mercredi 13 novembre 2019 au samedi 21 décembre 2019
indisponible

Maxime Touratier : petite etude sur les folies

Galerie ALB Anouklebourdiec
75003 Paris

Les séries photographiques de Maxime Touratier s’appréhendent comme des répertoires ; cartographique, architecturaux, esthétiques... Ces images se structurent autour d’une dualité du poétique et du néant.

Du jeudi 24 octobre 2019 au samedi 23 novembre 2019
indisponible

Contes & Legendes

Studio Harcourt Paris
75116 Paris

Pour la sortie de son Edition n°13, Normal Magazine a convié Studio Harcourt à interpréter les Contes & Légendes sous sa mythique lumière tout en s’amusant de ses codes traditionnels. Onze portraits Contes & Légendes signés de la griffe Harcourt dévoilent des interprétations enchanteresses ou diaboliques des histoires de notre enfance. Cette série de portraits d’art aux évocations oniriques et sensuelles est présentée aux côtés d’autres talentueux jeunes photographes qui se sont aussi prêtés au jeu de cette narration imaginaire.

Du mardi 1 octobre 2019 au mardi 31 décembre 2019
Tarifs : indisponible

Floriane de Lassee : How Much Can You Carry?

Jardin Villemin
75010 Paris

De l’Afrique de l’Est jusqu’au fond de l’Indonésie, Floriane de Lassée trace sa route. Les paysages varient mais elle croise toujours ces marcheurs de bords de route qui semblent porter toute leur vie sur la tête. Telles des fourmis à l’équilibre impeccable, ils amènent des montagnes de bois, de bidons d’eau, de nourriture... Ce travail est un hommage à ces porteurs de vie?; ceux dont l'existence est lourde. Floriane de Lassée nous parle ici des poids, physiques ou psychologiques, que nous portons.

Du lundi 14 octobre 2019 au samedi 16 novembre 2019
indisponible

Hugues Vassal : Sweet Sixties

Polka galerie
75003 Paris

Certains disent que tout commence en 1957 avec La Foule d'Edith Piaf et que tout se termine en 1969 par un Que je t'aime de Johnny Hallyday. Dans cette France des sixties, les attachées de presse n'existaient pas, les artistes étaient nos copains et la télévision balbutiait. Les sixties incarnent cet interlude glorieux et insouciant de la France d’avant les crises pétrolières, un interlude qui a vu deux générations d’artistes se croiser, et cohabiter, pour un instant.

Du mardi 15 octobre 2019 au samedi 2 novembre 2019
indisponible